Dans le charmant village de Ferne, au lendemain de ses vingt-deux ans, Samuel tire le bilan d’une jeunesse chargée d’événements tragiques vécus dans l’indifférence générale. Le résultat sinistre d’une existence bafouée dont il espère que le monde qui l’entoure en tirera les leçons fondamentales.

L’envers des corps silencieux, comme la sentence des non-dits, montre combien la tolérance et la communication permettent aux hommes de s’épanouir en sublimant leurs différences respectives. Une reconnaissance nécessaire pour détecter les signes susceptibles d’amener un être à sombrer dans un isolement mortifère.

Qu’advient-il des vivants lorsqu’un esprit tourmenté n’a pas dit son dernier mot ?

 

 

Si vous appréciez votre lecture et souhaitez connaître l’intégralité des textes, signifiez-moi votre intérêt en me rejoignant sur Instagram et en entrant puis validant votre adresse mail ci-dessous. Vous serez les premiers informés dès qu’une histoire naîtra en librairie  😉